Compromettre un commandement

baseball

C’est le Sabbat — et Jacob, 12 ans a un match de base-ball prévu à l’école. Que faire ? Rater le match ? Abandonner la ligue ? Faire preuve de souplesse et assister au match ?

Dans un article du Deseret News intitulé « L'observation du Sabbat requiert un travail d'équipe pour ce fidèle petit joueur de la ligue », Kelsey Dallas explique comment un garçon New Yorkais « aime son sport et sa foi juive ce qui engage un compromis inhabituel. » Depuis que les déplacements motorisés sont interdits dans sa communauté juive durant le sabbat, Jacob parcourt près de 5 km pour se rendre aux matches.

Ses camarades de classe proposent de lui apporter son équipement et de faire la route à pieds avec lui. L'auteur continue en disant : « Son histoire est une lueur d’espoir dans ce qui devient un débat controversé sur l'équilibre approprié entre l'observation du Sabbat et le sport chez les jeunes. » Mais la réponse apportée compromet-elle la loi de Dieu ? L'article décrit les défis auxquels font face les pasteurs avec les membres qui optent pour le sport au lieu d'aller à l'église. Il mentionne également la façon dont certains parents tiennent à leurs croyances et dont les enfants abandonnent le sport ou n’y vont pas le jour du Sabbat.

Parfois, cela n’est pas un problème pour l'entraîneur et l'équipe, mais parfois ça l’est. D'autres soutiennent que, dans le marché actuel, il suffit de faire des ajustements. « En essayant de faire fonctionner l’observation du Sabbat dans un monde moderne, le compromis est la clé », a déclaré Mark Fowler, directeur général adjoint de Tanenbaum. « L'employé peut faire une demande et l'employeur, en regardant la réalité de la quantité de travail, les problèmes de calendrier et les salariés disponibles, peut alors faire une contre-proposition » a-t-il noté. Mais ne pas compromettre le Sabbat de cette manière fait-il du quatrième commandement un jour de « vacances » plutôt qu’un jour sacré ?

Ainsi, nous pourrions faire le même compromis avec n’importe quel autre commandement ? Y a-t-il un moment où le meurtre et le mensonge sont justifiés ? Coucher avec la femme de son voisin « juste une fois » est-il permis ? Ou adorer d'autres dieux de temps en temps est-il correct ? Pour ceux qui suggèrent que de tous les commandements de Dieu, le Sabbat est celui qui peut être ajusté, peut-être nous devrions nous rappeler les paroles de Jésus: « Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. » (Matthieu 5:19).

Si toi aussi, tu es convaincu du caractère sacré du sabbat et de sa place en tant que commandement de Dieu, n’hésite pas à le Dire Au Monde.

Source : Sabbath Truth, Traduction : Sabine Alphonso


← Retour au blog
Dire Au Monde © 2017 - Tout droits réservés | Etudes Bibliques | Séminaires | Formations | Site internet réalisé par le ministère Dire Au Monde pour la gloire de Dieu