La coopération de la divinité dans le plan de la rédemption ?

le plan de la rédemption

La Parole de Dieu est pleine d’enseignements nous rappelant le plan mis en place par la divinité pour racheter l’humanité déchue. A travers la conspiration entre Rebecca et Jacob, nous retrouvons l’empreinte de l’amour de Dieu pour nous (Genèse 27).


Isaac demande à son fils aîné, Esaü, de lui préparer un mets pour qu’il puisse le bénir, avant sa mort. En effet, Isaac était avancé en âge, et perdait même la vue (Genèse 27:1). Rebecca entend la conversation entre Isaac, son mari, et Esaü, son fils aîné. Mais elle désirait que ce soit son fils Jacob qui reçoive la bénédiction. Elle va alors donner des instructions précises à Jacob pour qu’il puisse recevoir la bénédiction qui revenait à son frère. Faisons abstraction de la supercherie, et analysons le message à travers les différents rôles qui sont tenus dans cette histoire.

L’Eternel souhaite nous faire passer un message. Notre Dieu a mis en place un plan merveilleux afin de racheter l’homme de la malédiction du péché. Nous identifions quatre personnages dans ce récit : Isaac, le père ; Esaü, le fils aîné ; Rebecca, l’aide semblable d’Isaac et la mère d’Esaü et de Jacob ; ainsi que Jacob, le fils cadet.

Après avoir entendu Isaac parlait à Esaü, Rebecca va dire à Jacob qu’elle souhaite qu’il reçoive la bénédiction à la place d’Esaü. Elle va même lui expliquer exactement ce qu’il doit faire. Rebecca va aider son fils, préparant le repas, elle-même, tout ce que Jacob devait faire c’était de respecter ce que sa maman lui disait. Elle lui explique qu’il doit ressembler à son frère Esaü.

Ne peut-on pas voir, ici, un lien avec notre propre vie. Suite à la chute d’Adam et Eve, le Père a eu une conversation avec le Fils et le Saint Esprit a entendu ce qui a été dit. Il se dit qu’Il va tout faire pour que les hommes reçoivent la bénédiction qu’ils ne méritent pas, leur montrant le chemin à suivre, leur disant exactement ce qu’ils ont à faire. Isaac va représenter Dieu, le Père ; Esaü, Dieu, le fils unique ; Rebecca, le Saint Esprit et Jacob représente l’humanité déchue.

Dans le plan de la rédemption, c’est Jésus le fils unique, qui n’a pas connu de pécher qui doit normalement recevoir la bénédiction. Pourtant, ce n’est pas comme cela que les choses se passent. Jésus a pris la condamnation de l’humanité. Et l’humanité reçoit, la vie éternelle en Jésus-Christ. Face à cela, le Père ferme les yeux, comme Isaac qui ne voit presque plus et accorde la vie éternelle aux hommes qui vont revêtir la vie de Jésus-Christ.

Plus loin, nous voyons que Jacob fait exactement ce que sa mère lui a dit et s’en va chercher deux chevreaux pour qu’elle les lui prépare. Mais Jacob se rappelle qu’il n’est pas comme son frère aîné et s’inquiète que son père le touche et que la bénédiction se transforme en malédiction (Genèse 27:12). Alors Rébecca invite Jacob à revêtir les habits d’Esaü et recouvre ses bras de manière à ce qu’ils soient velus tout comme ceux de son frère. Que va représenter ce geste ? Le vêtement fait référence à la justice de Jésus-Christ dont nous devons nous couvrir. Elle nous est offerte gratuitement. Dans la cadre du plan de la rédemption, la première étape que le Saint Esprit nous invite à franchir est d’accepter de revêtir la justice de Jésus.

Puis, une fois que Jacob se présente à son Père, ce dernier est étonné de le voir si rapidement et le questionne. Jacob va répondre : « C'est que l'Éternel ton Dieu me l'a fait rencontrer. » (Genèse 27:20). Mais Isaac sent que quelque chose ne va pas et va investiguer et demande à son fils de se rapprocher pour qu’il puisse le toucher (Genèse 27:21). Le Père entendait la voix de Jacob mais il ne le reconnut pas car ses mains étaient velues tout comme celles d’Esaü. Le Père sait que la bénédiction ne nous revient pas car nous sommes pécheurs, mais il ferme les yeux sur cela et va investiguer.

Le père va toucher nos mains. Les mains qui vont représenter les actions. Il nous faut alors nous questionner sur notre manière de vivre, sur notre comportement, sur nos actions. Sommes-nous véritablement cachés en Jésus pour que le Père ne nous voit pas nous mais le Fils ? Faisons-nous les œuvres de justice de Jésus-Christ. Lorsque nous avons revêtu la justice de Jésus, le Père entend notre voix mais lorsqu’il nous touche, il touche Jésus. Jésus doit être en nous et ainsi nous allons aux pieds du Père réclamer la bénédiction.

Puis Isaac va dire : « Et il s'approcha, et le baisa. Et Isaac sentit l'odeur de ses habits, et il le bénit, et dit : Voici, l'odeur de mon fils est comme l'odeur d'un champ que l'Éternel a béni. » (Genèse 27:27). Lorsque Jésus était sur terre, il était dans le champ pour évangéliser. Il a tout fait pour que l’humanité ait la vie sauve. Nous devons avoir l’odeur du champ sur nous, lorsque nous revêtons la justice de Jésus nous revêtons aussi sa manière de vivre. Il nous faut vivre comme Jésus vivait, il nous faut refléter son caractère.

Si nous sommes en Christ, nous sommes de nouvelles créatures (2 Corinthiens 5:17). Réclamons la présence et la puissance du Saint Esprit pour changer notre caractère, pour reproduire le caractère parfait de Jésus Christ en nous. Il nous faut reproduire le caractère parfait de Jésus dans ces temps de la fin. Et nous pouvons être convaincu que Dieu accomplira ce travail en nous car il l’a promis : « C'est pourquoi dis à la maison d’Israël : Ainsi a dit le Seigneur, l'Éternel : Je n'agis pas de la sorte à cause de vous, maison d'Israël, mais à cause de mon saint nom, que vous avez profané parmi les nations où vous êtes allés. Je sanctifierai mon grand nom, qui a été profané parmi les nations, que vous avez profané au milieu d'elles ; et les nations sauront que je suis l'Éternel, dit le Seigneur, l'Éternel, quand je serai sanctifié par vous, sous leurs yeux. (Ezechiel 36:22-24). Il le fait à cause de son saint nom, alors nous pouvons être convaincus que cette promesse s’accomplira dans nos vies.

Pour cela, nous devons tous les jours nous abandonner totalement entre les mains de notre Sauveur, il nous faut réclamer les promesses de Dieu afin qu’Il répande en nous son Esprit. Nous devons avoir la victoire sur chaque défaut de caractère, la victoire sur notre nature pécheresse. Croyons que lorsque la divinité s’associe à l’humanité il est impossible pour l’homme de pécher et pour atteindre ce stade nous devons arriver à une dépendance totale à Jésus Christ.

Dieu a tout fait pour sauver l’humanité. Pour être sauvé, nous devons toujours garder les yeux fixés sur Jésus. Souvenez-vous des Israélites dans le désert, mordus par les serpents. Ils ont été sauvés parce qu’ils ont fixé les yeux sur le serpent érigé sur un bois (Nombres 21). De même, nous avons tous été mordus par le serpent, le diable, et nous sommes contaminés par le virus du péché, mais en regardant à Jésus Christ, en le laissant vivre en nous, nous avons la vie !

Si tu es convaincu que Jésus par l’action du Saint Esprit en toi, peut te délivrer de tous tes mauvais traits de caractère, vas le Dire Au Monde.

← Retour aux méditations

Articles Connexes

1. L'aboutissement du plan de la rédemption.

2. Comment Dieu a-t-il racheté l’homme déchu?

3. Pourquoi Dieu a créé la terre?

4. Les 7 étapes vers la victoire sur le péché.

5. La multiplication des pains.

6. Le Sabbat : la voie de la sanctifcation ?

Dire Au Monde © 2017 - Tout droits réservés | Etudes Bibliques | Séminaires | Formations | Site internet réalisé par le ministère Dire Au Monde pour la gloire de Dieu