La divinité de Jésus-Christ

une semaine avec Dieu

La divinité de Jésus-Christ - L'origine du conflit cosmique - Vendredi 23 Décembre 2016

Dans l’ancien testament, lorsque quelqu’un péchait, il devait apporter un sacrifice pour le pardon de ses péchés : un agneau ou un taureau. L’animal mourrait à la place de la personne qui avait commis le péché. Nous voyons dans Lévitique 4:4, « Il amènera le taureau à l'entrée de la tente d'assignation, devant l'Eternel; et il posera sa main sur la tête du taureau, qu'il égorgera devant l'Eternel. »


Le taureau que devait apporter l’Homme pécheur préfigurait Jésus-Christ. La Bible nous le confirme aux versets 13 et 14 du 9ème chapitre du livre d’Hébreux. Il est écrit : Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d'une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant ! (Hébreux 9:13-14). Il est important de noter que le sang de Jésus purifie notre conscience des œuvres mortes, des œuvres de la chair. Mais que représente le sang de Jésus ? Comme nous le présenteLévitique 17:14, le sang de Jésus représente sa vie.

Nous sommes tous pécheurs car il y a pas de juste pas même un seul. Il arrive que nous ressassions les erreurs commises, notre esprit, nos pensées sont focalisés sur cela. Nous luttons avec ces mauvaises pensées. Mais la Parole de Dieu déclare que le sang de Christ efface notre péché et cela va encore plus loin, car il est dit que son sang purifie notre conscience. Accrochons nous à cette parole et réclamons cette promesse dès que nous en ressentons le besoin. Elle s’accomplira certainement.

Jean le Baptiste en voyant Jésus déclare : « Voici l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde ». (Jean 1:29). Les écritures évoquent cet agneau qui a porté l’iniquité de tous, un agneau muet qu’on mène à l’abattoir, qui sait qu’il va souffrir mais qui ne dit rien (Esaïe 53:6-7). Comme l’a si bien dit Jean-Baptiste, cet agneau représente Jésus. Un agneau est une créature, cela signifie-t-il que Jésus est également une créature, que la mort d’une créature suffisait pour nous sauver ?

Jésus est venu sur terre pour révéler le Père. En effet, les juifs voyaient le Père comme un Dieu distant, et Jésus est venu restaurer la véritable image du Père. Prenons un exemple, lorsque Jésus enseigne ses disciples à prier, il leur indique de voir Dieu comme un Père : « notre Père qui est aux cieux ». Il y a donc une relation intime comme entre un père et son enfant entre Dieu et nous. Comment une créature pourrait-elle révéler Dieu ?

De plus, le chapitre 1erdu livre de Jean nous laisse une belle indication sur la personne de Jésus. « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. »(Jean 1:1). Puis au verset14 : « Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. » (Jean 1:14). En lisant, ce passage nous comprenons que la Parole était Dieu, et que Dieu s’est fait chair et qu’Il a habité parmi nous. La gloire du Fils de Dieu a été contemplée à travers la Parole, la Parole qui s’est faite chair. De plus, la gloire de Dieu correspond à son caractère, que le Fils est venu révéler aux hommes car ils ne l’avaient pas connu (Exode 33:18).

Nous retrouvons d’autres éléments au sujet de la divinité de Jésus dans l’ancien et le nouveau testament. Notamment, lorsque Jésus déclare avant qu’Abraham fut, Je suis (Jean 8:56). Suite à ces déclarations, les juifs voulurent lapider Jésus, pensant qu’il blasphémait. En effet, lorsque Jésus dit Jesuis, les juifs comprennent qu’Il dit être Dieu. Pensons à la rencontre de Moise avec Dieu (Exode 3:14). Blasphémer, c’est l’homme qui se fait Dieu, qui se met à la place de Dieu(Jean 10:33). Jésus a affirmé qu’Il était Dieu. Est-ce une créature qui a donné sa vie pour nous à la croix ?

Lorsque Dieu demande à Abraham son Fils unique en sacrifice, Isaac observe qu’il manque l’animal pour le sacrifice. Et son Père lui répond : Dieu se pourvoira lui-même d’un agneau (Genèse 22:8). Il ne répond pas Dieu pourvoira lui-même d’un agneau mais il dit bien SE pourvoira. Celui qui devait mourir c’était Dieu lui-même.

De plus, dans le livre de la révélation, au chapitre 5, on observe que l’agneau immolé, qui représente Jésus, reçoit l’adoration(Apocalypse 5:6-14). L’agneau reçoit l’adoration, est-ce une créature qui est adoré ? En revanche, en Apocalypse 22:8, Jean face à un ange s’apprête à seprosternerpour l’adorer. Très rapidement, l’ange l’en empêche. Et il invite à adorer Dieu. Ici, l’ange qui est une créature va refuser l’adoration, là où Jésus, l’agneau immolé est adoré en Apocalypse 5.

Prenons un autre exemple, en Hébreux 1 à partir du verset 5, le Fils de Dieu, le 1er né va recevoir l’adoration. Il est venu sur la terre pour racheter l’homme déchu et le Père Le présente comme étant digne d’être adoré (Hébreux 1:5).

Seul Dieu est digne de recevoir la gloire et l’adoration. Une créature ne peut et ne doit recevoir la gloire qui revient à Dieu. Pensez à l’histoire du roi Hérode qui a accepté la gloire qui revenait à Dieu (Actes 12:21-25).

Jésus n est pas une créature mais le créateur lui-même. C’est notre créateur lui-même qui est venu mourir pour nous, Il a pourvu à l’agneau. Chaque entité de la divinité a une mission dans le plan de la rédemption. Jésus est venu s’offrir en sacrifice et révéler le Père. Le Saint Esprit est un autre consolateur (Jean 14:16). En effet, Jésus est venu sur terre pour consoler. Le rôle de l’Esprit saint est de nous conduire dans toute la vérité, Il nous révèle nos erreurs pour que nous les confessions auprès du Père.

Si tu es convaincu de la divinité de Jésus, il est temps de le Dire Au Monde.

← Retour aux méditations

Articles Connexes : La voie de la sanctification

1. Que s’est-il passé au ciel ?

2. Le péché contre le Saint-Esprit.

3. Pourquoi est-il nécessaire de prier ?

4. La multiplication des pains.

5. La signification du baptême.

Dire Au Monde © 2017 - Tout droits réservés | Etudes Bibliques | Séminaires | Formations | Site internet réalisé par le ministère Dire Au Monde pour la gloire de Dieu