La victoire par la prière

La victoire par la prière

Nous avons rencontré Jésus-Christ et pris la décision de Le suivre, de Le servir et pourtant nous rencontrons quelques difficultés : nous sommes tentés. Parfois la tentation est tellement dure qu’il nous arrive de succomber et de pécher contre Celui que nous avons choisi de suivre.


Nous ne comprenons pas pourquoi nous sommes tentés, nous pensions être délivrés de ces mauvais penchants. La parole de Dieu nous parle de la tentation en ces termes : « Que personne ne dise, lorsqu'il est tenté : C'est Dieu qui me tente ; car Dieu ne peut être tenté par le mal, et lui-même ne tente personne. Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. Et après que la convoitise a conçu, elle enfante le péché ; et le péché étant consommé, engendre la mort. » (Jacques 1:13-15).

Nous comprenons alors que le problème du péché se trouve en nous, dans notre cœur. Ce n’est pas Dieu qui va nous tester pour voir si nous allons lui rester fidèle. C’est impossible, il n’y a pas de mal en Lui et Il ne tente personne. Mais Jésus affirme que c’est du cœur que naissent les mauvaises pensées (Matthieu 15:19). Comment allons-nous donc faire pour résister à la convoitise qui est en nous, la convoitise qui nous dirige ? Nous devons guérir notre cœur. Il nous faut demander à notre Père un cœur nouveau, Lui seul peut changer notre cœur, nos désirs, nos aspirations. Nous devons demander à Dieu de nous donner un amour pour les choses spirituelles car naturellement ce n’est pas cela qui va nous attirer. Mais lorsque Dieu nous restaure, c’est tout en nous qui est transformé.

Notre Sauveur lorsqu’Il était sur terre a vécu une expérience où le poids du péché était trop lourd pour Lui. Il sentait qu’il était faible et avait besoin de forces. « Alors Jésus s'en alla avec eux dans un lieu appelé Gethsémané ; et il dit à ses disciples : Asseyez-vous ici pendant que je m'en irai là pour prier. Et ayant pris avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, il commença à être triste et angoissé. Et il leur dit : Mon âme est triste jusqu'à la mort ; demeurez ici et veillez avec moi. Et étant allé un peu plus avant, il se jeta le visage contre terre, priant et disant : Mon Père, s'il est possible que cette coupe passe loin de moi. Toutefois, non pas comme je veux, mais comme tu veux. » (Matthieu 26:36-39). Notre modèle est Jésus-Christ. Afin de savoir comment agir face au poids du péché, face à la tentation questionnons-nous sur la démarche adoptée par Jésus. Lorsque Jésus a vu que son âme était triste jusqu’à la mort, que la coupe qu’il devait boire était trop difficile à porter, il s’est jeté sur sa face pour appeler son Père, pour lui parler de ses problèmes.

Le poids du péché commençait à se reposer sur ses épaules, il sentait la mort de son âme arrivait, qu’il avait besoin d’être fortifié, besoin de converser avec son Père. De même, pour nous lorsque nous sentons que nous n’avons pas la force de résister aux tentations, nous devons demander la force à notre Père par la prière. « Puis [Jésus] vint vers ses disciples et les trouva endormis ; et il dit à Pierre : Ainsi vous n'avez pu veiller une heure avec moi ! Veillez et priez, de peur que vous ne tombiez dans la tentation ; car l'esprit est prompt, mais la chair est faible. » (Matthieu 26:40,41).

Lorsque nous choisissons de suivre Christ, nous faisons toutes sortes de promesses à Dieu. Nous voulons faire de belles choses mais la chaire nous rattrape, nous ne pouvons tenir nos promesses seules. Mais la solution est la suivante : « Veiller et prier » avec Jésus. Nous avons besoin de passer du temps avec notre Sauveur. Mais pourquoi avons-nous besoin de prier ? Pourquoi devons- nous veiller ? Jésus répond et nous dit « la chaire est faible ». Si nous sommes faibles alors nous avons besoin d’être fortifiés. Et c’est en passant du temps avec Dieu, avec Jésus, en réclamant le Saint Esprit que nous serons fortifié, et tiendrons fermes face à la tentation. Jésus nous donnera la force de résister à la tentation.

Jésus s’attendait à ce que ses disciples veillent au moins une heure avec Lui, c’est le minimum qu’Il attendait d’eux. Une heure correspond à suffisamment de temps pour que Dieu puisse prendre le contrôle de notre Esprit, pour que le Saint-Esprit nous remplisse pleinement, entièrement, totalement. Cela ne veut pas dire que la puissance de Dieu ne peut pas agir en 5 minutes, elle le peut, mais une heure c’est suffisamment de temps pour que les paroles de Dieu s’imprègnent dans notre esprit, dans nos pensées. Tout au long de la journée, les paroles sur lesquelles nous avons médité sont inscrites dans nos pensées, et lorsque la tentation arrive, alors le Saint-Esprit va prendre le relai.

Nous avons besoin d’une relation intime avec Christ pour résister à la tentation, pour que notre caractère soit transformé, nous devons veiller, ne pas laisser la corruption du monde pénétrer notre Esprit, nous devons faire attention à ce que nous écoutons, à ce que nous regardons, à ce que nous disons, à ce que nous mangeons, ce qui nous permettra d’avoir un esprit clair pour entendre la parole de Dieu, pour recevoir les instructions du Saint Esprit.

La tentation revient parfois de manière brutale. Quelle doit alors être notre démarche ? Elle doit être celle de Jésus, quand le poids du péché se faisait ressentir sur Lui. Au moment où le poids du péché commence à se faire ressentir la prière de Jésus n’est pas : « Père délivre moi de cette situation », « épargne-moi », « sors-moi de là » ; mais sa prière est « Pas ma volonté, mais la tienne. » De même, nous aussi nous passerons par Gethsémané. Cet épisode où nous découvrons l’horreur du péché, là où nous obtenons le dégout du péché, car nous comprenons ce que notre Sauveur a subi. Et par là, nous aurons la victoire sur le péché qui s’obtient dans une relation intime, étroite, ininterrompue avec Jésus Christ. Dieu, ne nous sortira pas forcément tout de suite de la situation difficile mais si nous passons du temps en communion tout comme Jésus le faisait alors la réponse à nos prières viendra certainement.

Que se passe-t-il ensuite ? Un ange vient fortifier Jésus. Préparons-nous à ressentir la présence d’un ange à nos côtés pour nous fortifier face à la tentation. Lorsque nous ressentons le poids de la tentation sur nos épaules, pensons à l’image de Jésus-Christ qui se tient à nos côtés pour nous soutenir, pour nous fortifier, pour nous encourager, pour nous venir en aide. Souvenons-nous des paroles de Jésus qui nous dit : « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » (Matthieu 28:20). Dans les moments difficiles, souvenez-vous de ces paroles :

« Et invoque-moi au jour de la détresse : je te délivrerai et tu me glorifieras. » (Psaume 50:15). « L'Éternel combattra pour vous, et vous, vous resterez tranquilles. » (Exode 14:14). « L'ange de l'Éternel campe autour de ceux qui le craignent, et il les délivre » (Psaume 34:8). « Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable, et il fuira loin de vous. » (Jacques 4:7). Si tu crois que tu peux obtenir la victoire sur le péché en ayant une relation intime avec Jésus, vas le Dire Au Monde.

← Retour aux méditations

Articles Connexes

1. La coopération de la divinité dans le plan de la rédemption.

2. Comment Dieu a-t-il racheté l’homme déchu?

3. Pourquoi Dieu a créé la terre?

4. Les 7 étapes vers la victoire sur le péché.

5. Le Sabbat : la voie de la sanctifcation ?

Dire Au Monde © 2017 - Tout droits réservés | Etudes Bibliques | Séminaires | Formations | Site internet réalisé par le ministère Dire Au Monde pour la gloire de Dieu