La voie de la Sanctification - Jour 7

une semaine avec Dieu

Le Sabbat : La voie de la Sanctification - Samedi 29 Octobre 2016

Le Sabbat est une institution divine, mise en place bien avant l’entrée du péché dans le monde. C’était pour rappeler à l’humanité l’existence d’un Dieu créateur des cieux et de la terre, et que cette création a été réalisée durant 6 jours littéraux.


Lorsque nous nous reposons le 7ème jour, selon le commandement qui se trouve dans Exode 20:8, nous reconnaissons Dieu comme étant le Créateur. Nous ne sommes pas le produit de l’évolution. L’homme ne descend pas du singe, car rappelons-nous : Dieu nous a créé à Son Image, selon Sa Ressemblance, (Genèse 1 :26). Maintenant que le péché est entré dans le monde, que représente le Sabbat ? Quel lien pouvons-nous faire entre le Sabbat et la sanctification ? C’est ce sur quoi nous allons nous pencher durant cette étude. Mais avant d’aller plus en détails, nous devons connaître les pré-requis. Parlons quelques instants de la manne, ce pain qui a servi de nourriture aux enfants d’Israël, pendant 40 années dans le désert.

Jean 6:31 nous parle d’une confrontation entre Jésus et les Juifs. Ils voulaient que Jésus fasse un miracle pour qu’ils croient à sa messianité. « Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit ; Il leur donna le pain du ciel à manger ». Jésus en réponse au verset 32 affirme que Moïse ne leur « a pas donné le Pain du ciel, mais mon Père vous donne le vrai Pain du ciel » (Jean 6 :32). Donc nous pouvons comprendre que les enfants d’Israël ont reçu une représentation du véritable Pain de vie qui devait venir, Celui qui les délivrerait de l’esclavage du péché. Ils n’étaient pas encore conscients de qui était cette personne, mais Jésus répond en disant « Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif » (Jean 6:35).

De manière claire et précise, Jésus déclare qu’il est le Pain de vie, la véritable représentation de cette manne qui a nourri le peuple dans le désert. Mais l’histoire ne s’arrête pas là ! Jésus va faire une déclaration qui semble perturber les Juifs ; ils semblent ne pas saisir le sens de ses propos. Jésus a déclaré « … si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme et si vous ne buvez de son sang, vous n’avez point la vie en vous-même » (Jean 6:53). « Manger la chair et boire le sang du Christ, c’est le recevoir en qualité de Sauveur personnel, croire qu’il pardonne nos péchés et qu’en lui nous sommes consommés. En contemplant son amour, en méditant constamment sur ce sujet, en nous désaltérant à cette source, nous devenons participants de sa nature. Ce que la nourriture est au corps, le Christ doit l’être à l’âme. La nourriture n’est utile qu’à celui qui la reçoit et l’assimile. Nous devons nous rassasier de lui, le recevoir dans notre cœur, pour que sa vie devienne notre vie » (Jésus-Christ p.380).

Maintenant que nous avons compris qui est celui que la manne représentait, nous pouvons parler du Sabbat. Chaque matin les enfants d’Israël devaient se lever très tôt, avant même le levé du soleil pour récupérer une portion de mannes pour leur repas. « Celui qui avait ramassé plus n’avait rien de trop, et celui qui avait ramassé moins n’en manquait pas. Chacun ramassait ce qu’il fallait pour sa nourriture » (Exode16:18). Si nous faisons le parallèle avec notre vie spirituelle, nous comprenons que celui qui a passé 1 heure de temps dans la Parole n’a pas médité plus que celui qui a passé 20 minutes. C’est une question de relation personnelle avec Jésus. Ce qui nous sauve c’est notre relation avec Jésus, ce qui nous transforme c’est notre relation avec notre Sauveur.

Dans Exode 16:21, Moïse demande au peuple de faire quelque chose de particulier, et nous devons absolument comprendre cet enseignement. « Tous les matins, chacun ramassait ce qu’il fallait pour sa nourriture ; et quand venait la chaleur du matin, cela fondait. Le sixième jour, ils ramassèrent une quantité double de nourriture, deux omers pour chacun » et « Ils le laissèrent jusqu’au matin, comme Moïse l’avait ordonnée ; et cela ne devint point infect, et il ne s’y mit point de vers » (Exode 16:24). Donc tous les jours ils ramassent ce dont ils ont besoin, le 6ème jour ils en ramassent une quantité double pour en avoir le 7ème jour qui est le Sabbat. Exode 16:20, nous révèle que des personne avaient laissé la manne jusqu’au matin, et « il s’y mit des vers, et cela devint infect ».

La question que je vous pose est qu’est-ce qui provoque la formation de vers ? Ce qui provoque la formation de vers est la décomposition d’un corps. Quelle est donc la signification du miracle qui se produisait le 6ème jour ? Le psalmiste nous donne un élément de réponse dans Psaumes 16:9-10 « Aussi mon cœur est dans la joie, mon esprit dans l’allégresse, Et mon corps repose en sécurité. Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, Tu ne permettras pas que ton bien aimé voie la corruption ». David parlait ici de Jésus-Christ ; pour confirmer cela lisons Actes 2:29-31. « Hommes frères, qu’il me soit permis de vous dire librement, au sujet du patriarche David, qu’il est mort, qu’il a été enseveli, et que son sépulcre existe encore aujourd’hui parmi nous. Comme il était prophète, et qu’il savait que Dieu avait promis avec sermons de faire assoir un des ses descendants sur son trône, c’est à la résurrection du Christ qu’il a prévue et annoncée, en disant qu’il ne serait pas abandonné dans le séjour des morts et que sa chair ne verrait pas la corruption ».

Donc le miracle qui se produisit le 6ème jour représente la mort de Jésus à la croix, et le fait que son corps n’ait pas vu la corruption dans le tombeau. Comprenez bien chers amis que la portion de manne qui était mangé le jour du Sabbat était la portion miracle qui est resté intact. En lien avec le Sabbat, notre sanctification est une affaire de relation avec Jésus, ceux qui ont compris son sacrifice veulent passer du temps à connaître le Sauveur du monde, celui qui a pris sur lui notre condamnation. La loi nous demande de garder le Sabbat Saint, parce que ce jour est déjà Saint. Par défaut, c’est impossible pour l’homme de sanctifier le Saint Sabbat. En voyant notre impuissance fasse aux exigences de la loi, nous avons besoin de nous unir à la Divinité de Jésus. Nous avons besoin de nous nourrir de sa vie. En sanctifiant le jour du repos nous nous rappelons que c’est Jésus qui nous a donné la force d’être saint les autres jours de la semaine. Le sabbat est la garantie que nous pouvons connaître le véritable repos en Jésus. C’est Jésus qui nous justifie et c’est Jésus qui nous sanctifie.

Si tu as compris l’importance du Sabbat dans la cadre de la sanctification, il est temps pour toi de le Dire Au Monde.

← Retour aux méditations

Articles Connexes : La voie de la sanctification

1. La Loi de Dieu.

2. Le péché contre le Saint-Esprit.

3. Pourquoi est-il nécessaire de prier ?

4. La multiplication des pains.

5. La signification du baptême.

6. Que s'est-il passé à la croix ?


Dire Au Monde © 2016 - Tout droits réservés | Etudes Bibliques | Séminaires | Formations | Site internet réalisé par le ministère Dire Au Monde pour la gloire de Dieu