Pourquoi nos premiers parents ont-ils échoué ?

une semaine avec Dieu

Pourquoi nos premiers parents ont-ils échoué ? - L'origine du conflit cosmique - Mardi 20 Décembre 2016

Adam et Eve ont été créés parfaits, il n’y avait en eux aucune trace de péché. Eux aussi étaient menacés par ce conflit opposant Michel contre le dragon. Dans le jardin, où Dieu les avait placé, ils étaient en communion directe avec leur créateur. Et pourtant, l’histoire nous relate, qu’ils ont perdu leur place dans ce paradis terrestre. Lisons ensemble ce récit dans le troisième chapitre du livre de Genèse.


Il est écrit : « Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l`Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme: Dieu a-t-il réellement dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin? » (Genèse, 3:1). Le serpent avait la possibilité de parler car il était utilisé par le diable (Apocalypse 12:9). Ce n’est pas l’animal créé par Dieu qui prenait l’initiative de tenter Eve. En effet, tout ce que Dieu avait fait était bon, le serpent n’était pas mauvais (Genèse 1:25). Le diable a utilisé le serpent pour attirer Eve afin qu’elle n’ait aucun soupçon. De même, si vous souhaitez que quelqu’un vous écoute vous ne viendrez pas avec vos gros sabots mais avec douceur. Il va alors poser une question à la femme : « Dieu a-t-il réellement dit » (Genèse 3:1). Une telle formulation induit le doute. Imaginons que je vous dise : « l’eau est-elle réellement primordiale pour la santé ? », vous allez commencer à vous poser la question du lien entre l’eau et la santé et vouloir le vérifier par vous-mêmes. En effet, l’adverbe « réellement » dans un tel contexte va induire le fait que ce n’est peut-être pas vrai et que c’est à vérifier.

La suite de la question concerne les ordonnances de Dieu : « vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? » (Genèse 3:1). Ce ne sont pas les paroles de Dieu. Eve va alors répondre au serpent : « Nous mangeons du fruit des arbres du jardin. Mais quant au fruit de l`arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: Vous n`en mangerez point et vous n`y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. » (Genèse 3:2-3). Il est étonnant de voir que la femme ne cite pas le nom de l’arbre mais qu’elle dit « celui qui est au milieu » alors qu’elle est juste à côté de celui-ci (Genèse 3:6). Elle ne pourrait admirer les fruits, si elle était éloignée de l’arbre. L’intention du diable a fonctionné car le doute s’est effectivement installé dans la tête de la femme. En effet, elle ne reprend pas les paroles exactes de Dieu que l’on retrouve en Genèse 2:17, elle y ajoute « ET vous n’y toucherez point, de peur que vous ne mourriez ». Mais si nous relisons attentivement Genèse 2, Dieu dit seulement si « vous en mangez » et affirme qu’ils mourront certainement. Dans les Paroles du Créateur, il n’était pas question de toucher, et la notion de mort n’était pas susceptible d’arriver.

Imaginons, que l’on vous dise de ne pas vous appuyer sur la porte de peur que vous ne tombiez. Vous comprenez qu’il est possible que vous tombiez mais ce n’est pas certain. En revanche, si l’on vous dit ne vous appuyez pas sur la porte, vous allez tomber. Celui qui vous parle, sait que vous allez tomber et vous l’affirme. De plus, on remarque que la femme est seule quand le serpent s’adresse à elle. La Bible confirme cela : « Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse » (2 Corinthiens 11:3). Adam n’était pas présent durant l’échange entre le diable et Eve, il n’a pas été trompé par le serpent ancien (1 Timothée 2:14). A cet instant Eve n’était pas complète car elle n’était pas auprès de son mari. Elle était donc plus vulnérable (Genèse 2:24 ; Ecclésiaste 4:12).

Suite à la réponse de la femme, le diable va lui dire mais non, « vous ne mourrez point » (Genèse 3:4). Il a commencé par mettre le doute dans la tête de la femme puis a fait Dieu menteur en contredisant ouvertement ce que le Créateur avait dit. Puis il montre un Dieu qui ne veut pas que l’homme soit son égal. Son but était de détruire l’image d’un Dieu d’amour qui pourvoit aux besoins de ses enfants. Et que se passe-t-il ? Eve va préférer mettre sa confiance en un animal qui parle plutôt qu’en Son Créateur qui lui a tout donné, qui a pris soin d’elle, qui l’a placé dans un lieu parfait. En regardant, l’arbre elle a du se dire que le serpent avait certainement raison et qu’à l’aide du fruit son intelligence s’ouvrirait, et qu’elle deviendrait l’égal de Dieu.

Eve prit ensuite le fruit et vit qu’il ne se passa rien, qu’elle était toujours en vie et bien portante. Après avoir mangé, elle alla vers son mari et le poussa à prendre du fruit interdit, le poussa à désobéir à Son créateur (Genèse 3:6). Adam accepta. Puis, leurs yeux s’ouvrirent, ils connurent le péché. Dieu a créé l’homme à son image, c’est-à-dire qu’il était parfait (Genèse 1:26). Alors, pourquoi Adam qui connaissait Dieu, qui n’avait pas été tenté par le serpent préféra désobéir ? Il préféra croire ce qu’il voyait plutôt que ce qu’avait dit son Créateur. N’était-ce pas par peur de perdre celle qu’il aimait tant ?

« Adam regretta qu'Eve se fût éloignée de lui, mais l'acte ayant été accompli, il serait forcément séparé de celle dont la compagnie faisait sa joie. Qu'allait-il advenir maintenant ? Son amour pour elle était très grand. Profondément découragé, il décida de partager le sort qui était réservé à sa femme. Il se dit qu'Eve était une partie de son être, et que, si elle devait mourir, il mourrait avec elle, car il ne pouvait supporter l'idée de s'en séparer. En cela, Adam manqua de foi envers son généreux et bienveillant Créateur. » (Histoire de la Rédemption, p.33). Adam a manqué de confiance en la Parole qui avait été dite et a préféré croire ce qu’il voyait. N’en est-il pas de même pour nous ?

Satan ne change pas de méthode, il est le Père du mensonge, il se déguise (2 Corinthiens 11:14 ; Jean 8:44), et vient mettre la Parole de Dieu en doute. Il nous faut croire fermement à la Parole de Dieu car elle est vérité et ne revient pas à Dieu sans effet (Esaie 55:11). Cette parole est merveilleuse, elle contient de nombreuses promesses, dont nous n’avons pas à douter. Il est écrit que le serpent ne sera pas victorieux (Genèse 3:15), et qu’en Jésus nous avons la vie (1 Corinthiens 15:22).

Vas Dire Au Monde, qu’en Jésus la victoire est assuré et qu’en Lui, ils ont le pouvoir de résister au péché. Amen !

← Retour aux méditations

Articles Connexes : La voie de la sanctification

1. Que s’est-il passé au ciel ?

2. Pourquoi Dieu a créé la terre ?

3. Pourquoi est-il nécessaire de prier ?

4. La multiplication des pains.

5. La signification du baptême.

Dire Au Monde © 2017 - Tout droits réservés | Etudes Bibliques | Séminaires | Formations | Site internet réalisé par le ministère Dire Au Monde pour la gloire de Dieu