Pourquoi dois-je préserver mes pensées ?

un dj

Avez-vous ou avez-vous eu des désirs secrets, des aspirations cachées, ou des passions dissimulées qui sont moralement impurs ? Si oui, vous n’avez probablement jamais voulu les voir se concrétiser, et pourtant tôt ou tard elles fleuriront.

Savez-vous si des graines d’immoralité sommeillent en vous attendant l’occasion d’éclore ? Je vous invite à examiner votre propre cœur au microscope de la Parole de Dieu. Selon Matthieu 15:19-20 « C‘est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères. Voilà ce qui souille l’homme. » Une action peut devenir le résultat d’années de pensées. Toute pensée liée à une pratique sexuelle illicite peut être comparée à un monstre attendant le moment de frapper. Les chrétiens veulent-ils vraiment savoir ce que Dieu demande ? En effet, il est plus facile d’accepter nos imperfections et de continuer d’aller à l’église que de chercher à savoir comment il faut agir. Pourtant, il existe dans le monde une force méchante dont l’objectif est de détruire tout ce que Dieu veut édifier. Cette force, Satan, est bien plus intelligente que le chrétien moyen ne le croit. Il est prêt à attendre le temps qu’il faudra. Il enferme les incroyants dans une rébellion ouverte à l’égard de Dieu en se contentant d’influencer discrètement les pensées des hommes. Sa stratégie consiste à les attirer vers ce que la loi divine réprouve. Ainsi naît un désir que Satan nourrit constamment, jusqu’à ce désir dépasse celui d’obéir à Dieu. L’ennemi nous connaît mieux que nous ne nous connaissons nous-mêmes. Il a observé l’humanité pendant des millénaires.

un homme qui penseDieu ne nous a pas donné sa loi pour nous supprimer tout plaisir, mais pour nous « protéger ». Il connaît l’importance des forces qui agissent en nous. Il existe un monde spirituel réel qui s’est dressé contre Dieu. Ces forces sont puissantes et capables de manipuler hommes et situations. Dieu nous répète sans cesse la nécessité de devenir semblables à son Fils, si nous voulons être protégés de tout ce que le mal voudrait nous imposer. Il est « dangereux » de s’aventurer sur le territoire de l’ennemi. Satan cherche qui il va dévorer. Il choisit le moment opportun pour réaliser ses objectifs. Nous ne savons jamais ce qu’il va faire. Des hommes ont raconté qu’ils ont vécu avec des pensées immorales pendant 25 ans avant de passer à l’acte. Le temps est étranger au plan de l’ennemi.

Si vous croyez qu’il existe et qu’il dispose d’une force spirituelle, vous feriez bien de vous tenir à distance de son territoire. Lui aussi a un plan pour vous. Ce plan se réalisera si vous laissez une partie de votre vie sous son contrôle. Satan s’intéresse spécialement à ce qui se passe dans vos pensées, Ephésiens 6:12. Partagez avec d’autres ce que vous lisez ici, et tout particulièrement avec vos enfants. Au lieu de vous lamenter sur les influences immorales qu’ils subissent, enseignez-leur patiemment et en priant, ce que la Bible dit des « pensées » et de « l’imagination ». Apprenez-leur à avoir des désirs propres, des désirs purs. Cela est possible ! L’appel que Dieu adresse à tout chrétien est : Progresser vers la ressemblance avec Jésus. Dieu nous presse à être saints. Alors, nous devons résolument faire face à ce terme et inviter le Seigneur à agir en nous. Il ne s’agit pas de renoncer à tout ce qui fait plaisir pour paraître saint. Il s’agit d’entrer dans « l’émerveillement » de la communion avec Dieu. Il s’agit de découvrir ce que Dieu désirait en créant l’humanité.

Le pouvoir de l’imagination

Le monde de vos pensées est comme un ordinateur. Toute pensée qui le traverse et toute image que vous créez s’inscrit définitivement dans les cellules de votre cerveau. Dieu nous appelle à être saints dans l’univers de nos pensées. On n’insistera jamais trop sur l’importance de garder son imagination sous le contrôle du Saint-Esprit. Une certaine école actuelle anti-chrétienne, est centrée sur l’imagination. Ceux qui la suivent apprennent l’art de manipuler et de contrôler les émotions. L’adepte de cette école décide quel genre de personne il veut devenir, puis il utilise des images intérieures pour créer cette personne. Cette formation insiste sur la nécessité d’être libéré des lois morales, de l’arrière-plan religieux et des entraves sociales. Le mot d’ordre est : « Oublie Dieu, les autres, la famille, les amis. Sois toi-même. Prends ce que tu désires. Apprends à t’isoler de toute influence extérieure ». Les adeptes de ce programme s’engagent totalement dans un mode de vie égocentrique. L’entraînement qu’ils reçoivent les prive de tout esprit critique.

une femme qui refléchisL’imagination est importante aux yeux de Dieu : « Les pensées du cœur de l’homme sont mauvaises dès sa jeunesse » (Genèse 8:21). La voix de notre conscience peut nous dire : « Tu ne dois pas employer ton imagination pour te représenter des choses que Dieu interdit !» Cependant, la force de corruption répond : « Cela te fait plaisir ! Cela ne te fait pas de mal ! Dieu ne s’inquiète pas de ce que tu penses ! Il n’est pas si sévère. A la question posée dans Jérémie 23:24, l’esprit charnel rétorque toujours : « Dieu ne s’intéresse pas à ce que tu penses, et même si c’est le cas, il sait que tu es simplement un être humain fragile. Après tout c’est lui qui t’a fait comme tu es. » Cette idée séduisante nous entraîne à oublier que Dieu nous a crées à son image.

Il y a un aspect intrigant et fascinant dans cette capacité à imaginer des choses connues ou inconnues. Pour Dieu, cette faculté est sacrée. Il ne veut pas qu’elle soit mal utilisée. C’est précisément pour cela que des forces maléfiques mettent tout en œuvre pour la dévoyer. Notre esprit est le champ de bataille ; notre imagination est le trophée à conquérir. Si nous utilisons notre imagination pour représenter une pensée de convoitise ou d’impureté, nous sommes en « conflit ouvert » avec la volonté de Dieu. Jésus a enseigné qu’il y a des péchés si attrayants, qui ont façonné de telles habitudes, que même si quelqu’un revenait d’entre les morts pour nous mettre en garde, nous ne les abandonnerions pas. Jésus nous appelle à la pureté du cœur et de l’esprit.

D’où viennent les pensées ?

Les forces du mal ont habilement et soigneusement conditionné les hommes à croire qu’ils ne sont pas responsables de leurs pensées. Les éducateurs ont indirectement insinué que l’homme n’est responsable que de ce qu’il fait de ses pensées. Les hommes se sont confortés dans une théologie du compromis pour pouvoir continuer à jouir de cette désobéissance virtuelle à Dieu. Les prophètes de l’ancien et du nouveau testament ont parlé. (Luc 16:31) Ils nous ont fait connaître ce que Dieu désire : que nos cœurs, nos pensées, notre imagination soit moralement purs. Nous ne pouvons pas attendre d’autres messages ou miracles pour nous convaincre. Dieu a parlé, nous avons entendu.

Quelques références de l’Ecriture établissant la responsabilité des chrétiens par rapport à ce qui traverse leur esprit : Psaumes 139:23,24 ; 1 Corinthiens 13:11 ; Matthieu 9:4 ; Romains 8:6 ; Philippiens 2:5,12,15 ; Josué 1:8 ; Psaume 119:9,11 ; Tite 1:15 ; Deutéronome 18:6 ; Ezechiel 11:5,12. Soyons bien conscients que Jésus nous demandera un jour des comptes sur chacune de « nos » pensées. Si les chrétiens ne s‘attachent pas fermement à la pureté des pensées, ils seront entraînés dans la fondrière de la corruption. Avez-vous remarqué que Dieu veut que tous nos désirs soient centrés sur lui si nous voulons le servir. Un homme raconte : « Précédemment, même chrétien, j’avais souvent des pensées de convoitise. Honnêtement je pensais que je n’y pouvais rien. Je ne voulais pas commettre d’adultère, mais je jouissais de ces fantasmes.

une femme avec une tabletteAlors le Saint-Esprit se mit à travailler en moi et me poussa à prier pour qu’il m’aide à purifier les pensées de mon cœur. Ce ne fut pas facile, car je trouvais du plaisir dans une habitude qui avait commencé dans ma prime adolescence. Ces pensées faisaient partie de moi. Elles me contrôlaient plus que je ne les contrôlais. Je ne pensais pas continuellement à ça, mais à certaines occasions, elles envahissaient littéralement tout le champ de ma conscience. » Quelle est ici le problème ? Réponse : Dieu condamne les pensées secrètes. Si les femmes s’imprègnent de littératures à l’eau de rose remplies de récits croustillants d’amours illicites, elles suscitent en elles un désir d’immoralité. Si une femme laisse ses émotions divaguer au fil de lectures romantiques, elle peut perdre sa capacité d’adaptation à la réalité de la vie. La lectrice peut très bien vaquer à ses travaux ménagers, tout en rêvant, se complaisant dans un monde imaginaire et fuir ainsi la réalité. La rébellion envers Dieu a fait apparaître une nouvelle conscience. L’homme n’a jamais été assez intelligent pour désobéir à Dieu et en éviter les conséquences.

La plus forte des tentations

Dieu nous rend responsables de la pureté de nos pensées et de nos cœurs. Le Saint-Esprit et la Parole de Dieu sont à notre disposition, mais chacun doit décider ce qu’il veut penser et imaginer. Etres crées à l’image de Dieu implique notre responsabilité dans le monde de nos pensées. Pourquoi les humains ont-ils des pensées impures ? Parce que cela leur plaît. Cela leur plaît parce qu’ils en tirent une jouissance. Ces pensées apportent à leur corps des sensations physiques. Les sensations sont agréables et plaisantes. Notre système de pensées est alors programmé pour reproduire ces sensations à la moindre sollicitation. Avec le temps, la pensée n’a plus besoin de stimulants. (Proverbes 23:7) Le remède : Hébreux 4:12 Il faut renouveler constamment ses pensées à la source spirituelle de la Parole de Dieu. Un homme supplia Dieu un jour de l’aider à en finir avec les pensées immorales.

Dieu lui répondit : La réponse est dans ma Parole. Il commença à lire : « Au commencement Dieu créa. » Quand nous regardons une personne de l’autre sexe, nous voyons une partie de Dieu, sa créature. Quand il comprit cela, il fut tellement effrayé qu’il se mit à trembler : Il avait contemplé une créature de Dieu, désirant une relation adultère avec ce qui est une partie de lui. (Jean 14:23). Recevoir Christ comme Sauveur signifie bien plus que l’accepter avec notre intelligence. C’est une décision ferme du cœur. Accueillir le Saint-Esprit comme Maître de nos habitudes de pensées est plus qu’un concept mental. C’est un engagement à résister en permanence aux pensées corrompues. Seule la soumission de notre esprit au contrôle du Saint-Esprit nous permet de développer des pensées pures. Cela nous dispose à une vie de service de Dieu, et à fermer la porte aux souffrances indicibles que nous attire notre désobéissance à Dieu. (1 Jean 1:9)

Quand allons-nous réagir ?

une femme avec une tabletteNous constatons que les forces du mal incitent à l’immoralité partout dans le monde. Combien de disciples de Jésus-Christ savent qu’il a aujourd’hui autorité sur tout mode de pensée immorale ? Contrairement à l’opinion de nombreux chrétiens, nous n’avons pas à vivre sous la pression des désirs immoraux. Nous pouvons et nous devons en être libérés. La convoitise est un péché du cœur (Matthieu 15:19). Engagez-vous dans la voie qui donne un résultat : Cherchez la sainteté du cœur, de l’esprit, de la pensée et de l’imagination. Dieu honorera toute démarche que nous ferons en vue de devenir ce qu’il veut que nous soyons.

Le cœur des chrétiens est pollué par l’esprit du monde dans lequel ils vivent. Ils sont aspirés par la souillure des désirs, de la convoitise et des pensées d’adultère. La seule mise en garde qu’ils reçoivent est de ne pas commettre l’acte physique. Bien sûr, ils ne doivent pas commettre l’acte, mais ils ne devraient pas non plus fantasmer dans leurs pensées. L’immoralité du cœur est un phénomène rampant. Les responsables spirituels sont le plus souvent captifs du même filet, donc, incapables d’enseigner les chrétiens sur ce danger. Cet article est une participation à la lutte contre la pollution des pensées et des désirs. Les tentations peuvent nous conduire à toute sorte d’expériences regrettables, mais seulement dans la mesure où nous donnons notre accord. La responsabilité finale ne repose que sur nous-mêmes.

Dans ma situation c’est différent

Est-ce vrai ? Si nous confondons notre consécration à Dieu et notre désir de satisfaire nos convoitises, nous arrivons à une impasse. Dieu nous invite dans sa famille et s’attend à des efforts soutenus et persévérants de notre part pour parvenir à la ressemblance à son Fils. Satan, par le biais de forces athées, déploie toute une stratégie en vue de dépouiller nos pays de toute référence chrétienne. Voulons-nous laisser le Saint-Esprit allumer en nos cœurs l’étincelle d’une mobilisation morale ? Il faut nous laisser gagner par un sentiment d’indignation.

Je propose un plan de bataille pour le corps du Christ :
1. Connaître la volonté de Dieu pour nos pensées.
2. Changer notre état d’esprit pour qu’il corresponde à sa volonté.
3. Enseigner les familles.
4. Faire comprendre ces valeurs bibliques à d’autres.
5. Réagir face aux forces morales.
6. Elire des responsables politiques qui veulent se battre pour une législation conforme à la loi divine.
7. Soutenir les membres du gouvernement qui maintiennent des principes moraux.

bord de merNous n’aimons pas l’idée de la guerre, mais nous sommes en guerre. Nous ne pouvons pas y échapper. Nous sommes soit attaquants, soit attaqués ; soit en progression ou en retrait. Autrefois, le mal était dissimulé dans les arrières cours de nos rues. Aujourd’hui il est signalé par des enseignes lumineuses de trois mètres. Il est véhiculé par la télévision et Internet dans des millions de foyers. Regardons la situation en face et réagissons. Nous avons le privilège d’être une lumière. Jésus dit qu’elle doit « briller au milieu d’une génération perverse ». Rappelons-nous aussi ces paroles de Jésus : « Si votre lumière est ténèbres, combien grandes seront ces ténèbres» (Mathieu 6:23). Nous pouvons obéir. Tout ce qu’il nous faut, c’est cette étincelle dans le cœur qui rend possible notre obéissance. Nous avons la possibilité d’apporter des changements dans notre monde. Jésus a dit que « Si un royaume est divisé, il ne pourra subsister » (Marc 3:24). Si vous savez qu’une chose est mauvaise et que vous persistez à la désirer, c’est un royaume divisé qui s’installe, sa chute est inévitable. Les statistiques sont implacables. Si nous nous engageons dans une affaire sachant pertinemment qu’elle est trouble, la chute se produira. Un faux pas prépare le suivant et ainsi de suite. Il n’y a qu’une solution : Les désirs de notre cœur doivent changer. Nous devons tout mettre en œuvre pour développer le désir de plaire à Dieu.

Mon rêve

La seule chose qui importe à Dieu, c’est que nous soyons dans sa volonté, que nous soyons conformes à l’image de son Fils. Satan a concentré un maximum de tentations contre la personne de Jésus. Il ne va pas nous ménager. J’ai observé et expérimenté la grande patience de Dieu, qui nous aime, qui nous pardonne et se soucie de nous. Il aspire à nous voir mûrir et abandonner tout ce qui nous freine. Pourquoi ne nous libère-t-il pas immédiatement de toutes les tentations ? Elles sont autant d’occasions d’apprendre l’obéissance à Dieu dans un environnement où tout nous crie : « Désobéis ». Dieu prend le soin de nous rappeler qui nous sommes. Il dit : « Vois le monde glorieux que j’ai crée, contemple le ciel. Tout cela parle de ma gloire. Examine une fleur, elle reflète mon amour de la beauté. Je t’ai crée pour la pureté et la beauté. Tu peux donc y parvenir. » Paul écrit : « Nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ » (2 Corinthiens 10:5). Abandonner notre monde de pensées au contrôle de Christ doit être un acte de notre volonté. Il ne contrôlera pas nos pensées si ce n’est pas ce que nous voulons. Nous avons été crées pour les hauteurs spirituelles. Alors saisissons la clé : LA PAROLE ECRITE DE DIEU.

Enfin une solution

Les promesses divines sont fiables mais nous ne pouvons pas convaincre Dieu de nous donner ce que nous voulons, si nous méprisons sa volonté. Ses promesses sont liées à notre obéissance. (Psaume 66:18 ; Proverbes 1:25,27,28). Genèse 1:1, nous dit « Au commencement Dieu créa… » Toute personne est une création de Dieu. Genèse 6:5,6 parlent de l’importance des pensées, si mauvaises, du cœur de l’homme qui poussèrent Dieu à regretter de l’avoir créé. Exode 20:14-17, dans ces versets nous pouvons retrouver la volonté de Dieu. Ne nous en écartons point. C’est mon souhait pour chacun d’entre nous.

Maintenant, si tu as compris l’importance de préserver tes pensées, vas le Dire Au Monde.

← Retour aux articles sur la sanctification

Articles à découvrir :

1. A quoi pensez-vous ?

2. Peut-on pécher par la pensée ?

3. Qu'est-ce que péché impardonnable ?

4. Vivre dans l'esclavage.

5. Pourquoi Dieu ne répond pas à mes prières ?

Dire Au Monde © 2017 - Tout droits réservés | Etudes Bibliques | Séminaires | Formations | Site internet réalisé par le ministère Dire Au Monde pour la gloire de Dieu